Le 5e concours mondial amateur du gâteau breton aura lieu dimanche 28 octobre, à Ploemeur. La finale sera précédée d’un goûter gourmand animé par le groupe Arvest.

La Confrérie du gâteau breton, en partenariat avec Emglev Bro an Oriant, remet le couvert pour son 5e concours mondial amateur du gâteau breton. « L’année dernière, on a jugé 200 gâteaux », explique Bernard Aunier, président de la Confrérie du Gâteau breton. Des gourmandises sélectionnées selon trois critères : le visuel, l’aspect intérieur et le goût, forcément. Le jury, composé de 16 professionnels et amateurs éclairés, se prépare à passer à table. Pâtissiers du dimanche, ménagers ou ménagères, passionnés de cuisine… Les participants peuvent concourir avec une recette de leur convenance, soit avec les ingrédients de base de la recette traditionnelle, soit avec une recette nature ou aromatisée… « Aucun élément solide, compote, gelée, confiture, raisins ou pruneaux n’est toléré », prévient le règlement.

Les gâteaux emballés à l’ancienne

Les gâteaux, emballés à l’ancienne (dans un papier sulfurisé imprimé à retirer, au choix, chez plusieurs partenaires ou le jour même du dépôt), devront être remis avant le mardi 23 octobre à 18 h, dans les différents points de collecte : Emglev, Coop Breizh, Ti ar vro Kemper ; Kemperle et Gwened et la médiathèque de Locmiquélic.

Le jury se réunira le 25 octobre et sélectionnera les six meilleurs.

Cinq jours plus tard, à la salle Océanis, lors de la grande finale, un jury départagera les trois lauréats, à l’aide de cuillerées de sel déposées dans des sacs qui seront ensuite pesés. Les gâteaux non finalistes seront offerts au Secours populaire.

Un concours jeunes en réflexion

La confrérie du gâteau breton « Le Lorientais » (marque déposée) travaille depuis sa création à valoriser le gâteau dans son format originel : le moule de 17 cm est conseillé mais pas obligatoire. Recommandés aussi : du beurre demi-sel et du sucre cristal. Autre astuce : laissez reposer la pâte au moins 24 heures. « Il s’agit avant tout de recettes ménagères, avec un règlement plus souple qu’avant », insiste le président, qui rappelle que certains concurrents s’entraînent depuis un an. « On diffuse le gâteau breton dans le monde entier ». Avec désormais l’ambition de lancer un concours jeunes. La confrérie participera, fin novembre, au colloque sur la transmission familiale organisé à l’UBS. « Avec des ateliers et un challenge gâteau breton pour les étudiants ».

Bernard Aunier ne s’intéresse pas qu’au gâteau breton. « On fait du collectage de recettes et savoir-faire traditionnels du pays de Lorient. Avec en ce moment des recherches sur le gâteau de Ploemeur, celui qu’on vendait à l’époque, à la sortie de l’église de Ploemeur ».

Pratique

Vendredi 26 octobre : Concert d’Alan Stivell. Dimanche 28 octobre à Océanis : goûter gourmand animé par Arvest (6 €) avant la grande finale du concours à partir de 18 h (entrée gratuite). Information : tél. 02 97 21 97 05 ou http://www.emglevbroanorieant.bzh

 

© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/morbihan/lorient/gateau-breton-5e-concours-mondial-le-28-octobre-a-ploemeur-16-09-2018-12079881.php#dpx7sDuJMV1f7jeU.99

 

Publicités

Je constate que les entraînements ont commencés. N’hésitez pas à nous faire suivre vos photos comme Jacques ( atelier de carrosserie à Lanester) vient de le faire. Pour son premier essai c’est très appétissant.

41922375_1462938030476528_4136122813935255552_o41859333_1462938090476522_1531404343536779264_n

Le Gâteau Breton à travers le monde

sous la protection des Dolharubangs ( 하르방), des statues en roche volcanique de l’Île de Jeju-Do photographiés lors du voyage en Corée du sud de Anaig Lucas

Ce qui est écrit sur la carte en coréen (bonne année) se prononce à peu près  :

« sè-hè-pô  mani-pa-du-sé-ho »

Merci Anaig d’avoir partagé avec des Coréens notre fameux gâteau Breton le Lorientais

 

voeux de corée

Le Gâteau Breton à travers le monde

LES DOIGTS TONIQUES EXPORTENT LA CULTURE BRETONNE EN GEORGIE

Les musiciens du groupe quimpérois LES DOIGTS TONIQUES font régulièrement des animations sur le plan local.

chorale Shavnabada du conservatoire national de Géorgie

musique de rue

Mais cette fois, après avoir sévi en Angleterre, en Belgique, en Italie, et en Irlande, le groupe s’est exporté une semaine complète en Géorgie, avec pour objectif premier la volonté de rencontrer des musiciens locaux, et d’échanger leur répertoire musical.

C’était aussi l’occasion de faire découvrir et de valoriser la Bretagne par des animations musicales, et des stages de danses.

La gastronomie bretonne était également présente par des dégustations de gâteaux bretons dont certains avaient été préparés et offerts par la Confrérie du Gâteau Breton de Lorient.

Aussi, lors de ce déplacement, TITI la BRETELLE a donc eu le grand plaisir d’offrir le fameux gâteau à deux personnalités locales :

  • L’ambassadeur de France, son Excellence Monsieur Pascal MEUNIER.

ambassadeur de france

Le chef de chœur de la Chorale SHAVNABADA du Conservatoire National de Musique de TBILISSI.

chef de la chorale Shavnabada

La Confrérie du gâteau breton et Sonerion, la fédération des sonneurs bretons en direct sur RCF

La Confrérie du gâteau breton et Sonerion, la fédération des sonneurs bretons en direct sur RCF .Elles ont en commun la transmission du patrimoine

lien du podcast de l’émission ci dessous

https://rcf.fr/vie-quotidienne/elles-ont-en-commun-la-transmission-du-patrimoine-breton

Nous recevons la Confrérie du gâteau breton et Sonerion, la fédération des sonneurs bretons. Ces deux associations oeuvrent pour la mémoire et la transmission d’un patrimoine.

Toutes les deux ont un point commun, elles participent aux Deizioù, ce festival d’hiver organisé dans le pays de Lorient de janvier à mars et qui met à l’honneur la culture bretonne. Retrouvez le programme sur :http://emglevbroanoriant.bzh/
Elles ont surtout en commun leur envie de transmettre un patrimoine, pour l’une culinaire, pour l’autre musical. Mais quelle est l’histoire de ces deux associations et comment ont-elles choisi de perpétuer les traditions et comment ont-elles réussi à fédérer ?

Nos invités : 
Bernard Aunier le président de la Confrérie du gâteau breton https://gateaubreton.wordpress.com/
Béatrice Mengan, responsable de la communication à la fédération des bagadou Bodadeg Ar Sonerion http://www.bodadeg-ar-sonerion.org/
qui regroupe près de 10 mille sonneurs à travers la Bretagne.

A noter que Bodageg Ar Sonieron prépare son 69e championnat des bagadou de première catégorie qui aura lieu à Brest le 25 février prochain.