Reportage FR3

Notre enregistrement en breton sur le reportage du Gâteau Breton avec iffig  passera  samedi prochain 28 octobre à 11heures  sur FR3 Bretagne  (l’émission est sous-titrée en français)

Impression
Logotype Confrérie du gâeau breton

Le gâteau breton conquit les USA

Le gâteau breton a récemment participé à la tournée Breizh Amerika aux USA et fût un grand succès. Les éloges sur le gâteau phare du pays de Lorient ne tarissaient pas lors des dégustations, avec même un passage à la télévision en Louisiane. Le mairie de la ville de Lafayette s’est fait offrir un gâteau breton spécial fait par la Confrérie du Gâteau Breton.  

vb4rxp8rmkje

Né en pays de Lorient, le gâteau breton est un sablé dopé au beurre salé avec une croûte dorée ornée de croisillons. Fruit de la grande tradition des « gâteaux de voyage » chaque famille possédait « sa » recette transmise de mère en fille pendant des générations.

Le gâteau breton

C’est un gâteau qui ressemble à un gros biscuit, épais et friable et qui doit obligatoirement être fait avec du beurre salé.
Né en pays de Lorient, le gâteau breton était réalisé lors des fêtes religieuses ou familiales et donné aux marins qui partaient de longs mois en mer. Grâce à d’étonnantes propriétés de conservation, ces derniers pouvaient le déguster plusieurs semaines, voire plusieurs mois après leur départ. Ainsi, retrouvaient-ils le goût de leur pays natal, dans ce gâteau « de voyage » On parlait alors de gâteau de Port Louis, de gâteau lorientais ou armoricain, vendu et expédié en France, aux Colonies et à l’étranger

​Histoire

Le pays de Lorient fut tout au long du XIX siècle et dans la première moitié du XX siècle une terre pâtissière emblématique de Bretagne. Non seulement on y créa le fameux gâteau breton, mais aussi une multitude d’autres lichouseries (gourmandises, douceurs) fabriquées par une pléiade de pâtissiers plus talentueux les uns que les autres,
L’histoire de notre gâteau breton est assez floue. Elle croise au XIX° Siècle un autre « gâteau breton », pièce montée réalisée par des pâtissiers parisiens, si  bien qu’à la fin des années 1800, 3 gâteaux différents pouvaient s’appeler « gâteau breton : la pièce montée parisienne, le gâteau lorientais et les palets bretons. C’est un  pâtissier nommé Crucer, d’origine suisse, marié à une bretonne de Port-Louis (56), qui aurait présenté cette spécialité lors de l’Exposition universelle de Paris de 1863, sous l’appellation « gâteau Lorientais » ou « Gâteau de Lorient » reliant l’appellation à la recette que l’on connaît aujourd’hui.  Mais si l’on en croit les Bretons, il existait depuis des années et chaque famille se targue d’avoir la meilleure recette que l’on se transmet de mère en fille. Il faisait partie des recettes ménagères au même titre que les quatre quart, tôt-fait, far, tchum pot, etc, que les morbihannaises confectionnaient chez eux et envoyaient, avec les pâtés, cuire chez le boulanger. Une recette présentée dans des livres de cuisine dès 1865, se précise en 1893 quand la revue « Le pot au feu » donne étape par étape la recette du « gâteau lorientais »sous la signature de la « Vieille Catherine ». On dit qu’Hélène Jégado, bonne de presbytère en Morbihan, sérial-killeuse célèbre exécutée à Rennes en 1852, ajoutait de l’arsenic à son gâteau breton et à sa soupe pour empoisonner ses victimes.

LAFAYETTE

Le mairie de la ville de Lafayette s’est vu offrir un gâteau breton

La Confrérie

Créée en Mars 2015, pour garder en mémoire le souvenir de cette épopée pâtissière et boulangère en  pays de Lorient, la Confrérie du Gâteau Breton « le Lorientais » (Breuriezh ar c’hatev  an orientad), sous l’égide d’Emglev Bro An Orient,  regroupe au démarrage une vingtaine de passionnés. Elle se donne pour mission de remettre à l’honneur les gâteaux dits « de voyage » du pays lorientais qui sont des recettes connues ou moins connues comme L’Al jazeera, le Keltia, l’Ar Vor, l’Armoricain, le Breizh, le C’hatev, le Tôt-fait.
Son président est Bernard Aunier.

Le gâteau Breton à travers le monde

depuis 2014 le rallye Paris Dakar (le Dakar qui existe depuis1979 se déroule en Amerique du Sud depuis 2009) traverse l’altiplano de Bolivie en parcourant notamment le Salar de Uyuni

Le Salar d’Uyuni est le plus grand salar du monde ( Salar = Desert de sel ) 10580 Km2 soit 100 fois Paris il est à 3700 mètres d’altitude 1/3 des réserves mondiales de lithium se trouvent dans ce désert

IMG_2204-2

National Flags monument aux drapeaux qui se trouve en plein milieu du désert avec tous les drapeaux des différentes nations. Il n’y avait pas le drapeau Breton maintenant c’est fait.

IMG_2201-2

pas loin du national flags un monument dédié au Dakar

IMG_2202-2

Une Ile incroyable au beau milieu du désert . On y trouve des cactus millénaire qui peuvent atteindre parfois des dizaines de mètres

L’Ile aux cactus ( Isla Inchuasi    Isla = Ile , Inca = les incas , huasi en quechua = maison ) Quechua = langue Indigène 

IMG_2203-2

Et voici Serge le Lama la mascotte que m’ont offert mes collégues de travail pour m’accompagner pendant tout mon périple . Il était donc normal qu’il soit au moins une fois en photo avec le gâteau breton

 

 

Découvertes gastronomiques du Pays de Lorient

La confrérie du gâteau Breton organise un grand repas à la suite du 4 eme concours mondial amateur du gâteau Breton le 20 mai 2017

Vous aurez l’occasion de découvrir le  » Kouign-Pot »  plat emblématique de l’Ile de Groix

nous vous attendons donc nombreux le 20 mai dés 19h00 à la salle Ninnoch de Ploemeur 56270

Les repas sont en vente dés maintenant à:

  • la librairie Sillage de Ploemeur
  • la Coop Breizh , rue du Port à Lorient
  •     l’association Emglev Bro an Oriant 12 , rue Colbert à Lorient
  • ou réservation par téléphone au 06 27 15 54 10

Tarif 20 Euros boissons comprise et la soirée est animée par le groupe Pijadur de Penguesten

Ne ratez pas cette occasion exceptionnelle de découvrir ce plat Typique de Groix

à samedi venez nombreux

affiche-2017